eveil 2a

L’éveil à notre véritable nature – 2ème partie.

 

Nous avons vu dans la 1ère partie que l’éveil est quelque chose de très simple :

Il s’agit juste du fait d’être pleinement conscient d’être conscient.

N’importe qui peut réaliser cela.

Et pourtant la plupart d’entre nous pensent que l’éveil est le résultat de longues années de pratiques thérapeutiques ou méditatives.

Il n’en est rien !

Pourquoi ?

Parce que c’est une présence en dehors du temps, de l’espace et de la matière.

Dans l’état d’éveil, nous sommes au centre ou à l’origine de tout ce qui existe, vit, se développe et meurt. Nous sommes au point où nous créons ces choses. Ce point est le vide absolu, sans contenu, mais potentiellement capable de créer le tout ou n’importe quoi.

Cela peut paraitre énigmatique. Comment ce qui est vide peut créer toutes choses ?

Et ce qui est encore plus extraordinaire, est que les physiciens quantiques découvrent cela à travers les expériences concrètes qu’ils réalisent sur les particules et les ondes.

La science quantique est parvenue au stade où elle constate qu’une onde, dès lors qu’elle fait l’objet d’une observation consciente, se transforme en particule. Ce qui revient à dire que nous créons la matière à partir d’un champ ondulatoire infini.

Ce champ ondulatoire est infini, ce qui montre qu’il n’est pas un espace puisqu’il est sans limites.

Étant infini, il est également situé au-delà du temps puisqu’il n’a jamais commencé et ne finira jamais. Enfin, il ne possède aucune forme, toujours pour la raison qu’il est infini, et n’est donc pas matériel puisque la matière est faite de formes.

C’est un potentiel qui n’a aucune existence !

À l’instant où vous lisez ce texte, prenez conscience que vous êtes présent et conscient.

Vous y êtes, c’est l’éveil !

 

Cette présence à ce qui est, ici le texte que vous lisiez, cette présence est notre véritable nature. À l’instant où vous devenez conscient de cela, vous êtes éveillés.

Mais peut-être avez-vous eu l’impression qu’il en s’est rien passé d’extraordinaire ?

L’éveil n’est pas quelque chose d’extraordinaire justement parce qu’il s’agit du vide potentiel. Là où il n’y a que du vide, il n’y a rien d’extraordinaire !

L’extraordinaire ou l’ordinaire surgira au moment où vous observerez ce qui est là, devant vous, le texte que vous lisez, votre écran d’ordinateur et la pièce dans laquelle vous vous trouvez. 

En clair, il a suffit que vous concentriez votre attention sur quelque chose pour en devenir conscient. Vous avez transformé le champ ondulatoire de conscience infinie en un certain nombre de particules précises et limitées.

En faisant cela, vous avez créé un espace, celui de la pièce…

Vous avez crée du temps, celui qui commence au moment où vous regardez la pièce …

Puis, de la matière, vous pouvez vérifier cela en ressentant la texture de votre bureau …

Et vous avez perdu la conscience d’être conscient du vide, le champ ondulatoire. C'est-à-dire que votre niveau de conscience s’est réduit à votre création.

Ce qui revient à dire que nous recréons en permanence le temps, l’espace et la matière à partir de rien, simplement en mettant notre attention sur des points temporels, spatiaux et matériels précis !

Alors pourquoi avons-nous des difficultés à percevoir cela ?

La raison est très simple : parce que nous sommes restés collés à nos créations !

Nous aimons tellement nos créations que nous nous identifions à elles au point de croire que c’est nous. Ceci explique pourquoi la mort du corps physique représente pour beaucoup d’entre nous une peur insurmontable. Nous croyons tellement être notre corps !

Oui ! Nous sommes des êtres perdus dans nos créations.

Et pour certains cela va jusqu’à renier cette véritable nature. Ceux-là peuvent aller jusqu’à vouloir détruire ceux qui ont conscience de cette véritable nature. Ils souffrent tellement d’avoir perdu la leur qu’ils sont constamment déstabilisés par ces spiritualistes qui ravivent leurs pertes !

C’est d’ailleurs pourquoi ils sont si attachés à l’avoir matériel, le pouvoir, l’argent. Ils ne leurs restent que cela …

Voilà la raison qui anime les tyrans et les manipulateurs.