eveil 6a

L’éveil à notre véritable nature – 6 éme partie.

 

La structure des expériences refoulées.

Exemple : Il y a dix ans, ma voisine m’a insulté alors qu’elle était habillée d’une robe jaune. La semaine dernière ma femme a acheté une robe jaune et chaque fois qu’elle la met, je boude.

L’incident avec la voisine, dix ans en arrière, étant refoulé, donc inconscient, je ne parviens pas à comprendre pourquoi je boude ma femme. J’en viens à supposer que je suis un mauvais mari et comme je ne supporte pas cette idée, je m’efforce de ne pas bouder. Ce qui m’amène à dépenser beaucoup d’énergie pour tenter de me sentir décontracté. Ma femme qui pressent que quelque chose ne va pas, ne cesse de me questionner, ce qui m’énerve davantage et m’oblige à inventer des raisons imaginaires pour expliquer mon mal être. Ma femme qui est très intuitive, pense que je ne dis pas la vérité. Mais j’ai décidé, il y a dix ans d’oublier la vérité …

Nous voyons l’escalade entrainée par le refoulement.

Si je décide de regarder ma femme en prenant conscience de mon énervement, que va-t-il se passer ?

Il est probable que je ne remarquerais même pas la robe jaune, je serais conscient seulement de l’énervement. En fonction du degré de refoulement et de la force utilisé pour stocker l’expérience dans l’inconscient, il se pourrait quand même que je remarque la robe jaune et que cette couleur m’énerve. Mais je suis incapable de pouvoir dire pourquoi.

C’est comme ça, je n’aime pas le jaune !

Pour cesser de rajouter un cadavre aux vieux cadavres, il nous suffit de prendre pleinement conscience de cet énervement, jusqu’à ce qu’il devienne moins énergétique. Quand l’émotion s’atténue et s’apaise, ce qui est caché derrière commence à se dévoiler. Une couleur jaune apparait et une autre émotion l’accompagne. Ce pourrait être : je déteste les personnes habillées en jaune. Nous continuons de ressentir en prenant cette nouvelle émotion jusqu’à ce qu’elle s’atténue et voilà que nous entendons des cris. Quelqu’un crie que nous sommes un idiot et nous sommes profondément vexés.  Si nous continuons de simplement ressentir tout ce qui arrive, (émotions, visions, couleurs, sons, etc …) sans jugement, l’entièreté de la scène refoulée, va se révéler.

Quand tout est apaisé et que nous pouvons contempler la scène il y a dix ans, la décision que nous avons prise à ce moment, surgit.

Ce pourrait être du genre : je n’aime pas les gens habillés en jaune.

Cette décision prise il y a dix ans et refoulée dans l’inconscient, s’effondre parce qu’elle vient d’être ramenée à la conscience qui comprend qu’elle n’est plus d’actualité et d’aucun secours dans le présent. L’énergie qui était mobilisée pour refouler cette décision est réintégrée.

Il en résulte une augmentation de la puissance énergétique à faire face au présent.

Cette façon de méditer est difficile à pratiquer seul parce que l’inconscient est rempli d’expériences refoulées qui s’entremêlent. Mais surtout, la quantité d’énergie mobilisée dans l’inconscient est souvent supérieure à la quantité restante dans le conscient. Le côté qui a le plus de force gagne sur celui qui en a le moins.

Il y a donc 2 façons d’aborder cela :

-        Avec l’aide d’une seconde personne qui viendra ajouter son énergie consciente à notre énergie consciente : plus de conscience contre la même quantité d’inconscience. C’est la nécessité de faire appel à un thérapeute ou un ami.

-        Avoir réalisé l’expérience de l’éveil.

Avez-vous expérimenté cela ?

Je serais heureux de connaitre votre succès ou vos remarques et commentaires.