Ce roman aux allures de saga, retrace les pérégrinations d’un jeune physicien et sa compagne étudiante en neurosciences, éperdus de vérité scientifique, en proie
 à d’étranges phénomènes paranormaux les emportant sur le fil d’aventures vécues par leurs pairs. De la préhistoire et ses croyances magiques ou initiatiques aux
observations scientifiques du XXIe siècle dans les accélérateurs de particules, basées sur une rigueur cartésienne, l’homme, à la recherche de lui-même, pense
trouver au cœur de la matière la réponse aux secrets qui l’obsèdent : d’où vient-il ? qui est-il ? où va-t-il ? Hier, la religion, l’occultisme, l’alchimie et les
pratiques surnaturelles, aujourd’hui, la pensée rationnelle et la physique quantique tentent de lever le voile sur l’ultime secret de la matière ; le vide au cœur
de l’atome, l’antimatière, ne serait autre que la conscience elle-même. De ce constat inconcevable nait un combat plus qu’un débat – entre physique et métaphysique
– déchirant le monde scientifique :
La réalité ne serait pas ce que l’on voit, mais plutôt ce que l’on croit !
Déjà en 1944, les affirmations du célèbre physicien Max Planck, lors d’une conférence donnée à Florence en Italie, soulevaient le voile :
"La nature de la matière" 
 « Pour moi qui ai consacré toute ma vie à la science la plus rigoureuse, voilà tout ce que je puis vous dire des résultats de mes recherches : il n'existe pas, à
proprement parler, de matière ! Elle tire son origine et n'existe qu'en vertu d'une force qui fait vibrer les particules de l'atome et tient ce minuscule système
solaire en un seul morceau. Nous devons supposer, derrière cette force, l'existence d'un Esprit conscient et intelligent.
Cet Esprit est la matrice de toute matière2. 
Max Planck »
"Collisions à l’infini", tout au long de ses 540 pages, décrit et illustre cette fascinante épopée à travers les âges et les univers. Les théories et les doctrines,
des plus sectaires au plus ouvertes, s’affrontent, sans merci… comme si l’enjeu conditionnait l’avenir et le succès de l’entreprise humaine ; entre le crime ou
l’abnégation, il n’est point de limites.
Et de s’interroger… si Dieu existe, comment permet-il aux dérives extrêmes, violences, assassinats, guerres, fascisme et  holocaustes de se produire ?
L’explication tient en quelques mots : nous sommes Dieu, cet être descendu en l’homme, devenu ignorant de sa véritable condition pour le seul besoin d’expérimenter
l’inconnu et son flot d’aventures ; illimitées, celles-ci peuvent alors prendre toutes les formes imaginées par Dieu déchu ce reniant lui-même… par la magie de son
pouvoir absolu, elles acquièrent une apparence de réalité objective si grande… que le piège se referme sur le créateur. Réduit à un simple mortel, égaré dans ses
propres chimères, il entreprendra un long chemin, une quête laborieuse pour tenter de rejoindre – ce qui pourtant n’a jamais cessé d’exister en filigrane juste
sous sa carapace – sa véritable nature, l’être dans toute sa splendeur, cette présence faite de pure lumière !
Séparé de notre propre essence, investi de ce rêve inconsciemment caressé, contraint à franchir "le mur de la Lumière" pour y revenir, chacun d’entre nous erre,
misérable…  y parviendrons-nous ?
A l’aube d’une crise majeure planétaire, plus que jamais, l’espoir est nécessaire ; ne s’agirait-il pas de ce tunnel au bout duquel un être de lumière nous attend,
ce passage décrit par ces personnes, de plus en plus nombreuses, ayant expérimenté une NDE ou EMI ? Intuitions, synchronicités, prémonitions, autant de phénomènes
nous reliant à cet univers parallèle.
"Collisions à l’infini", un récit d’aventures, entre hypothèses et vulgarisation, emmène le lecteur dans ses retranchements, là où il pourrait découvrir l’être
omniscient qu’il est en vérité.